Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands

Le site "Les amis du néerlandais" prend quelques semaines en vacances

19 Juillet 2013 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands

Le site "Les amis du néerlandais" prend quelques semaines en vacances

De website "Vrienden van het Nederlands" zal worden op vakantie van vrijdag 19 juli tot 19 augustus. Hartelijk dank voor uw steun en uw trouw en wij wensen u ook een prettige vakantie. Tot ziens !

Lire la suite

Le témoignage d'une enseignante dans un collège wallon pratiquant l'immersion linguistique

16 Juillet 2013 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #apprentissage

Le témoignage d'une enseignante dans un collège wallon pratiquant l'immersion linguistique

Julie Boon enseigne à temps plein l’étude du milieu, en immersion, au 1er degré du Collège Cardinal Mercier, à Braine-l’Alleud (1). Et le fait avec passion !

PROF : Comment êtes-vous entrée dans le bain de l’immersion ?

Julie Boon : Après mes études secondaires, j’ai obtenu une licence en sciences
commerciales option marketing international. Mais j’ai toujours voulu enseigner.
En 2008, la direction du Collège m’a confié un horaire complet en néerlandais et anglais avec un titre suffisant B (2). Une ancienneté de cinq ans me permet d’avoir un titre A. Et deux ans plus tard, je peux être nommée. Dès mon entrée en fonction, la direction m’avait demandé si j’étais preneuse de l’immersion. Et en septembre 2010, le projet a démarré au
1er degré.

PROF : La passion est un mot qui vous caractérise ?

Oui. En tant qu’enseignante, je preste vingt-deux heures de cours. Les corrections
et la préparation des séquences d’EDM au 1er degré et d’un cours d’histoire en 3e, cette année, me prennent cinquante heures et plus par semaine depuis trois ans. Il faut savoir que pour les cours en immersion, les outils pédagogiques font défaut. Les manuels francophones doivent être traduits par l’enseignant et les néerlandophones ne correspondent pas au programme de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La première année, j’ai traduit des cours de mes collègues. Puis, pour ouvrir davantage
mes élèves à la culture flamande, j’ai opté pour Mechelen à la place de Namur dans une de mes séquences. Mon école avait acheté des atlas francophones. Mechelen y était inconnue au bataillon. J’ai dû acquérir un atlas néerlandophone.

Cette année, je continue dans la même logique. Les sujets de mes séquences
alternent une fois au sud du pays, une fois au nord.

Lorsque j’ai été contrôlée récemment par l’Inspection, j’ai reçu des ressources,… en français. Ainsi qu’un manuel agréé récemment – un des seuls, si pas le seul –, qui existait en 2010, mais dont l’agréation avait été refusée à ce moment. J’ai même proposé mon cours à des éditeurs. Ils répondent que le marché est trop petit.

PROF : Faites-vous appel à l’équipe ?

Je collabore avec une collègue qui donne le néerlandais dans une de mes classes. Elle voit du vocabulaire que j’utilise pour mes cours et je lui rends la pareille.
Dans un cercle plus large, le réseau libre organise des journées pour les profs en immersion : j’ai fait de belles rencontres, mais je suis revenue bredouille en matière d’outils. Je comprends : les efforts pour refaire les cours sont tels que peu les partagent.

PROF : Êtes-vous biculturelle ?

J’ai fait mes primaires en flamand. Je ne me sens pas concernée par les conflits
communautaires. Je n’ai pas d’apriori. Mais, si je dois enseigner le néerlandais,
il me faut un minimum d’accès à la culture flamande. J’aborde l’agriculture et la construction des villes en EDM : tous les Belges sont sur un pied d’égalité.
Cette année, j’organise un échange avec une école anversoise. Les 1res s’écrivent.
Les 2es se rencontrent deux jours à Anvers, deux jours à Braine. Ils verront que
les préoccupations de tous les ados sont fort semblables.

PROF : Des projets ?

D’une part, pour gagner du temps à terme, je vais retransformer mon cours pour l’utiliser sur tableau blanc interactif. Cet outil offre un support plus grand, plus visible, plus accrocheur. En immersion, si l’élève ne comprend pas où on est, ne demande pas une explication, je le perds.

D’autre part, beaucoup d’enseignants en immersion ne se fixent pas. Moi, je suis plutôt du genre à m’enraciner, à me créer une base solide. Je suivrai vraisemblablement
le projet en 4e. Cela signifie un recrutement pour me remplacer en partie au 1er degré, l’an prochain. Mais les enseignants en immersion sont des perles rares.
Je ne sais donc pas comment on fera.

(1) L’immersion fait l’objet d’un dossier dans notre numéro de juin 2009, disponible sur https://app.box.com/s/bae42h8zd79rjuowbcy5

(2) Dans l’enseignement subventionné, les titres suffisants B sont considérés comme trop éloignés du titre requis pour exercer une fonction déterminée.
Pour les employer, leur pouvoir organisateur doit obtenir une dérogation du ministre concerné.

Source : Revue "PROF" juin 2013 http://www.enseignement.be/index.php?page=25869&pu_ref=18

Lire la suite

La communauté européenne recherche des traducteurs de langue néerlandaise

11 Juillet 2013 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #vacature

La communauté européenne recherche des traducteurs de langue néerlandaise

Au-delà des mots, traduire des idées.

Les institutions européennes recherchent des traducteurs de langue néerlandaise.

L'UE a besoin d'excellents traducteurs pour mener à bien ses activités. Les services linguistiques des institutions européennes jouent un rôle de communication essentiel auprès du public et aident les citoyens à comprendre l'importance de l'UE dans leur vie quotidienne. Soumis à des délais stricts, les traducteurs traduisent des textes politiques, juridiques, financiers, scientifiques et techniques et fournissent un large éventail de conseils linguistiques.
Vous recherchez un travail intellectuellement motivant, vous faites preuve d'une grande conscience professionnelle et avez le sens des responsabilités? Vous possédez une formation de traducteur ou d'excellentes compétences en matière de traduction? Vous êtes titulaire d'un diplôme universitaire, avez une parfaite maîtrise du néerlandais et une connaissance approfondie d'au moins deux autres langues de l'UE, dont l'anglais, le français ou l'allemand? Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur les possibilités de carrière en tant que traducteur au sein de l'UE.

Postulez à partir du: 11 juillet 2013
Date limite pour l'introduction des candidatures: 13 août 2013 à 12h00 (heure de Bruxelles)


Avant de postuler

Vous devez lire l'Avis de concours et le guide applicable aux concours généraux dans lesquels vous trouverez toutes les informations concernant cette procédure de sélection.

Vous devez postuler via votre compte EPSO. Pour des informations concernant la création d'un compte EPSO et sur comment compléter votre candidature en ligne, vous pouvez consulter le mode d'emploi de l'inscription en ligne. Des exemples de tests sont également à votre disposition.


Se tenir informé(e)

Pour toute question ou pour obtenir des informations concernant cette procédure de sélection, consultez notre page eu-careers.info


Êtes-vous prêt à vous inscrire ?

Le formulaire d'inscription doit être rempli en allemand, anglais ou français.

Plus d'info : http://europa.eu/epso/apply/jobs/perm/2013/translators/nl/index_fr.htm

Lire la suite

Nederlands behoort tot de 25 vreemdste talen ter wereld

9 Juillet 2013 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #nederlandse taal

Nederlands behoort tot de 25 vreemdste talen ter wereld

De onderzoeksorganisatie Idibon (http://idibon.com/the-weirdest-languages/) bestudeerde welke talen de vreemdste kenmerken hebben. De talen werden bestudeerd met behulp van de World Atlas of Language Structures. De onderzoekers vergeleken 165 taalkenmerken zoals onder andere de woordvolgorde en de klanken.

Verrassend genoeg staan er bij de 25 vreemdste talen in de wereld heel wat bekende talen zoals het Duits, Spaans en de Chinese taal Mandarijns. Ook het Nederlands is volgens de onderzoekers een vreemde taal.

Waarom is het Nederlands een vreemde taal?

Een van de redenen is dat de woordvolgorde verandert bij een vraagzin. Dit gebeurt slechts bij 13 van de 954 onderzochte talen en vooral bij Europese talen zoals het Engels, Duits, Spaans, Fries en Deens. De meeste talen voegen bij een vraagzin een extra woorddeeltje toe. Zo zetten Japanners op het einde van een vraag het woordje ka.

Vreemdste taal in Mexico

Volgens de onderzoekers heet de vreemdste taal ter wereld Chalcatongo Mixtec. Deze taal verschilt het meeste van alle andere onderzochte talen. Het Chalcatongo Mixtec wordt gesproken door 6000 mensen in Mexico in Oaxaca. In vreemdste taal Chacatongo Mixtec verandert er bij een vraagzin helemaal niets. Het is de enige taal waar er geen verschil te merken is tussen een vraag en een mededeling.

De tweede en derde vreemdste taal ter wereld zijn de Siberische taal Nenets en het Choctaw dat vooral in de Amerikaanse staat Oklahoma voorkomt. In de rest van de top 10 staan er nog heel wat kleine en onbekende talen. De minst vreemde talen zijn onder andere het Hongaars, Litouws en het Baskisch. Ook Kantonees, een andere Chinese taal, is normaal volgens de studie. (WK)

Bron : http://www.knack.be en

Meer info :

- The weirdest languages (Which natural languages are weirder? (1) German, Spanish, and Mandarin, or (2) Indonesian, Turkish, and Hungarian? Surprise!) http://idibon.com/the-weirdest-languages/

- Economic powerhouse languages (which languages are associated with places that have high/growing GDPs)? http://idibon.com/economic-powerhouse-languages/

- The World Atlas of Language Structure On Line http://wals.info/

Nederlands behoort tot de 25 vreemdste talen ter wereld
Lire la suite

Een nieuw boek: Digitale dementie

6 Juillet 2013 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #apprentissage

Een nieuw boek: Digitale dementie

De bekendste Duitse hersenonderzoeker voorspelt dat onze kinderen - verslaafd aan internet en sociale media – zullen worden geconfronteerd met vroegtijdige dementie. Het is een onheilspellende boodschap: continue gebruik van digitale media brengt zichtbaar schade toe aan de hersenen.

Sterker nog: het zorgt ervoor dat het geheugen ongetraind blijft en daardoor letterlijk verschrompelt. Professor Manfred Spitzer schreef het boek ‘Digitale Dementie’ dat insloeg als een bom in Duitsland en wekenlang bovenaan de bestsellerlijst stond. Fons de Poel spreekt met Spitzer: Is hij een ouderwetse moralist die de tijdgeest niet begrijpt? Of, ziet hij wat wij niet willen zien?

Bron : Brandpunt: Het gewiste geheugen | KRO, 23 jun 2013

Meer info (Engels) : www.currentconcerns.ch/index.php?id=2095

Manfred Spitzer, M.D., Ph.D. is Medical director, professor and chairman (Head of Department) of the newly established Psychiatric Hospital at the University of Ulm (Universitätsklinik für Psychiatrie), Germany.

His research activities focus on the interface between cognitive neuroscience and psychopathology, using multimodal neuroimaging techniques, such as event related potentials, functional magnetic resonance imaging, transcranial magnetic stimulation and experimental neuropsychological methods to study psychiatric symptoms, syndromes and disorders.

In 2004 he established the Transfer Center for Neuroscience and Learning (Transferzentrum für Neurowissenschaften und Lernen [ZNL]), for which he is director.

His teaching activities include the weekly main lecture in psychiatry at the University of Ulm and seminars on topics in cognitive neuroscience and psychiatry.

Web site: http://www.uni-ulm.de/

Lire la suite

7 bonnes raisons d'apprendre une langue étrangère

4 Juillet 2013 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #apprentissage

7 bonnes raisons d'apprendre une langue étrangère

7 redenen om een vreemde taal te leren

Annelies Van Erp

Een uitgebreide talenkennis staat niet alleen goed op uw cv of is niet enkel handig op reis. U wordt er ook slimmer van, u leert sneller besluiten nemen en meertalige personen hebben pas op latere leeftijd last van de eerste dementiesymptomen.

Une bonne connaissance linguistique ne fait pas seulement bien sur un CV, elle rend plus intelligent, apprend à décider plus rapidement et repousse les premiers symptômes de démence à un âge plus avancé.

Le plurilinguisme offre de nombreux avantages. Le journal britannique The Telegraph a comparé plusieurs études et en a conclu que les personnes bilingues ou polyglottes disposent d’une autre structure cérébrale que les personnes qui ne maîtrisent qu’une seule langue.

1. La maîtrise d’une langue étrangère rend plus intelligent. Parler une langue étrangère défie le cerveau. Ainsi, les étudiants en langue ne sont pas seulement bons en langues, ils obtiennent également de meilleurs scores aux tests généraux et en moyenne, ils sont même meilleurs en mathématiques.

2. La mémoire s’améliore. Le cerveau est un type de muscle. Et les muscles fonctionnent mieux s’ils sont entraînés régulièrement.

3. On apprend à faire plusieurs choses en même temps. Les polyglottes, et surtout les enfants, ont l’habitude d’alterner différents systèmes quand ils doivent parler ou écrire. Automatiquement, ils appliqueront cette compétence à d’autres domaines. Le système qu’ils utilisent quotidiennement pour se concentrer et réprimer leurs pulsions fonctionne plus efficacement.
4. La prise de décision rationnelle. L’apprentissage de langues permet de mieux percevoir les nuances entre les différents mots et de peser quel mot il vaut mieux utiliser dans tel ou tel contexte. Cette compétence aide à prendre une décision rapide dans les situations difficiles.

5. Les premiers symptômes de démence et d’Alzheimer apparaissent plus tard. Les adultes unilingues manifestent les premiers signes de démence à l’âge de 71,4 ans en moyenne alors que les polyglottes ne présentent ces symptômes qu’à l’âge moyen de 75,5 ans. Il va de soi que d’autres facteurs entrent en ligne de compte tels que le niveau de formation, le revenu, la santé physique et le sexe.

6. Mettre les choses en perspective. Les gens qui maîtrisent plusieurs langues sont plus doués à observer leur environnement. Ils sont capables de distinguer l’essentiel de l’accessoire et reconnaissent les informations trompeuses.

7. La langue maternelle progresse. En apprenant une langue, on est plus conscient de mécanismes tels que les conjugaisons correctes. Ces structures sont utiles pour parler et écrire sa propre langue plus correctement. Les personnes qui s’intéressent aux langues communiquent plus efficacement et même leur sens de l’écoute s’améliore parce qu’elles ont moins de mal à se concentrer sur différents sons.

Source : Le Vif/L'Express http://www.levif.be/info/actualite/sciences/7-bonnes-raisons-d-apprendre-une-langue-etrangere/article-4000337803208.htm

Lire la suite

Nederlandse Wikipedia nu een na grootste Wikipedia

1 Juillet 2013 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #nederlandse taal

Nederlandse Wikipedia nu een na grootste Wikipedia

Het totaal aantal artikelen dat de Nederlandstalige Wikipedia telt heeft afgelopen maand het totaal aantal artikelen van de Duitstalige Wikipedia ingehaald. De Engelstalige Wikipedia is met een kleine 4.3 miljoen artikelen verreweg de grootste taalvariant van Wikipedia. De Nederlandse variant volgt op grote afstand met 1.6 miljoen artikelen die weer op korte afstand gevolgd wordt door de Duitstalige Wikipedia met ~20.000 minder artikelen. Wikipedia is een vrij encyclopedie waaraan iedereen kan toevoegen en die iedereen kan aanpassen. Om dit mogelijk te maken maakt Wikipedia sinds eind 2007 gebruik van een Creative Commons-licentie (BY-SA).

De reden dat de Nederlandstalige Wikipedia met een relatief klein aantal editors toch zoveel artikelen kan genereren is door gebruik te maken van grote vrijgegeven datasets en computer software (bots). Hierdoor worden enorme aantallen relatief kleine artikelen automatisch geschreven. Sommige van die artikelen zijn maar een paar woorden lang. Door deze bots worden beginnetjes gemaakt voor artikelen van bijvoorbeeld alle bekende diersoorten die op The World Register of Marine Species (WoRMS) staan. Dit mag deze bot doen omdat WoRMS haar hele collectie onder een Creative Commons heeft vrijgegeven.

Doordat deze informatie vrij uitwisselbaar is geworden, wordt deze nu verspreid en opgenomen door de initiatieven als Wikipedia. Wikipedia verwijst vervolgens terug naar WoRMS waardoor het grote publiek zowel de diersoorten kan vinden als de autoriteit die ze beschrijft. Deze beweging en verandering is een grote stap vooruit in het ontsluiten van kennis en informatie voor iedereen en is een prachtig bewijs van een werkende Creative Commons-ecologie.

Wij feliciteren de Nederlandstalige Wikipedia met deze mijlpaal en hun 12-jarig bestaan morgen!

Dit overzicht van meta.wikipedia.org is in licentie gegeven volgens een Creative Commons Naamsvermelding-GelijkDelen 3.0 Unported licentie.
Gebaseerd op een werk op https://meta.wikimedia.org/wiki/List_of_Wikipedias.

Bron: Creative Commons Nederland

Lire la suite