Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands

Où parle-t-on le néerlandais ?

7 Janvier 2013 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #nederlandse taal

Source : Nederlandse Taalunie (Union de la langue néerlandaise)

Source : Nederlandse Taalunie (Union de la langue néerlandaise)

Le néerlandais (Nederlands) est une langue germanique principalement parlée aux Pays-Bas et dans ses territoires d'outre mer, en Belgique et au Suriname. Une organisation internationale, l'Union de la langue néerlandaise (Nederlandse Taalunie) est chargée de fixer les règles de la langue. Le néerlandais est parfois appelé par métonymie « hollandais » ou « flamand ».Mais ces derniers appellations sont à réserver aux formes dialectales du néerlandais. Il existe de nombreuses variantes dialectales en Flandre et aux Pays-Bas qui sont liées à des villes (bourgs) ou provinces.

Le néerlandais se distingue de l'allemand — dont il est proche — entre autres par l'absence de la seconde mutation consonantique, l'abandon du système de déclinaisons, et la souplesse de l'ordre de mots. Ces caractéristiques morphologiques et grammaticales, certains aspects lexicaux, dont les pronoms personnels, ainsi que beaucoup de mots de son vocabulaire offrent de grandes similitudes avec surtout le bas-allemand ainsi que le frison occidental et l'anglais.

L’afrikaans est une langue dérivée de quelques dialectes néerlandais du XVIIe siècle et parlée en Afrique du Sud et Namibie, qui est encore largement compréhensible pour les locuteurs du néerlandais, au moins à l'écrit. M.E.

Pour en savoir plus :

- Wim Daniels, Vous avez dit néerlandais ? Ons Erfdeel vzw, 2005.

- Laurent Philippe Réguer, Si loin, si proche... Une langue européenne à découvrir : Le néerlandais, Presse de la Sorbonne Nouvelle, 2004.

- Jacques Allières, Les langues de l'Europe, Que sais-Je, P.U.F., 2000.

- Henriette Walter, L'aventure des langues en Occident. Leur origine, leur histoire, leur géographie, p336-362, Robert Laffont, 1994.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article