Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands

Articles récents

Offre d'emploi pour traducteur FR/EN => NL

24 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #vacature

Une collègue parisienne nous fait suivre l'offre d'emploi/de stage suivante. La personne à contacter est:  Mikhaïl Savtchenko, mishustix@gmail.com

Translator FR/EN => NL (Permanent contract or internship)

 

TALENTSOFT

Talentsoft is the European leader in cloud applications for talent management.

Our solution can effectively control the recruitment, training, performance, skills, careers and compensation of employees. Companies of all sizes and in all sectors trust us and use our application daily to develop their human capital. We now have 3 million users in over 100 countries. Talentsoft has partnered with some of the biggest names in the high-tech industry to build its offer, which includes the Microsoft software. Talentsoft has experienced rapid growth since its creation in 2007 and now counts about 500 employees around the world.

 

Job description:

JOB: Translator

COUNTRY: France or the Netherlands

CONTRACT: Permanent contract or internship

 

LENGTH OF CONTRACT: Indefinite or 6 months

 

 

Mission description:

A fast-growing company, Talentsoft invites you to participate in its development:

Above all, Talentsoft is a worldwide IT solution for managing human resources.

This is a general translation job. You will be required to translate for all our business processes ranging from tools developed by Marketing to future customer communication and elements from our previous customers.

You will be in charge of creating and proofreading the translation glossaries as well as verifying the application translation carried out by our external translation agency. You will also actively participate in improving the application translation process. Talentsoft’s “Skill Center” team is looking for a super new colleague to join its translation team.

 

 

Documents:

 

You’ll be in charge of translating our documents on all types of digital media. These documents are our customers’ first impression of us. It is through these that our clients become familiar with our latest features before they even exist.

 

Furthermore:

 

The average age at Talentsoft is 30 years.

Located in Boulogne (near Paris!), a nice little neighborhood full of restaurants and small shops. You can also be based in Copenhagen.


 

Talentsoft is one of the great successes of the French software industry. We almost doubled our turnover this year and doubled the number of employees!

 

 

Profile:

 

About you:

  1. Are you fully bilingual in French/English and a native speaker of Dutch?

  2. Are you fluent in Swedish or Danish?

  3. Do you have a background in Human Resources? No, but would you like to learn?

  4. Do you want to work in a context where people trust you?

  5. Do you believe that a client’s deadline is non-negotiable?

  6. When you do something, do you tend to ask why and how you can work more effectively next time?

  7. Do you want your knowledge to be a true asset and to make a difference?

  8. Do you want to work in a company where your colleagues have the same interests as you, since they are almost the same age?

  9. Do you think that working with our teams in the Netherlands, Denmark or Germany is awesome?

  10. Are you a beginner-level geek?

  11. Do you want to work in a nice and lively neighborhood instead of in a big, impersonal ivory tower?

 

If you answered ‘yes’ to at least 6 of the 11 questions, we'd love to talk to you!

 

To succeed in this role, you must:

 

Have interned / worked as a translator

Know how to use a CAT tool

Have good oral/interpersonal skills

Be a team player

Have good listening skills

Be meticulous

Be curious and active

Be interested in web technologies

 

Lire la suite

Est-il réellement rentable de traverser la frontière pour faire ses achats?

24 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Lu pour vous

Julie est étudiante en master. Dans le cadre de son séminaire sur la frontière, elle a rédigé ce petit article que nous vous laissons lire

Introduction

Tabac, alcool, essence .... Il est aujourd'hui un constat facile à faire : Beaucoup de frontaliers traversent les frontières pour acheter ce genre de produits à des prix défiant toute concurrence. Ce phénomène ne date pas d'hier, et déjà nos grands-parents n'hésitaient pas à traverser les postes de douanes pour acheter en francs belges certaines denrées rares en France. L'ouverture des frontières, l'espace Schengen puis l'Europe sont venus appuyer cette pratique et ancrer dans nos esprits de frontaliers français que l'herbe était très certainement plus verte de l'autre côté. Il n'a alors plus était seulement question d'aller acheter son beurre ou ses cigarettes chez nos voisins, l'équipement de la maison, les loisirs, les voyages... Tout semble moins cher au delà de la frontière.

Mais est-ce aussi simple ?

Problématique

Il est des croyances qui ont la vie dure sans pour autant être vraie. On peut légitimement se poser la question quant à la rentabilité de réelle de faire ses courses en dehors de son pays. Et quelques indices m'ont amenée à me poser cette question.

A commencer par l'état actuel des échanges commerciaux entre la France et la Belgique. Les rapports du gouvernement expliquent par exemples qu'en 2014 la France a été le premier client de la Belgique mais également son troisième fournisseur.

A l'inverse, la Belgique est le deuxième client mais également le troisième fournisseur de la France. (source : Banque Nationale de Belgique et Douanes Françaises). Cela nous démontre d'emblée que les échanges nationaux sont bilatéraux et presque égaux. Pourquoi en serait-il tout autrement à la frontière ?

Les échanges ne sont certes pas exactement les mêmes à ces deux échelles différentes mais peut-il réellement exister une telle différence économique ? Je pense qu'il n'est insensé de se poser la question.

D'un autre côté, avec la chance de vivre réellement cette frontière, le simple quotidien vient apporter d'autres interrogations. Certes, nombreux sont les français frontaliers à affirmer acheter des produits moins chers dans le Royaume Belge, mais il n'est pas rare de voir nos voisins venir faire leur shopping à Lille un samedi après-midi ou même la semaine dans les supermarchés français. Si la vie est moins cher en Belgique, pourquoi venir acheter en France ?

Ce qui m'amène à me poser définitivement la question : Est-ce réellement rentable de traverser la frontière pour faire ses achats ?

Plan

En partant de ce constat, à la fois national et local, j'ai décidé de chercher quels étaient réellement les avantages d'un consommateur français puis d'un consommateur belge à traverser la frontière.

Ce constat réalisé, il restera à déterminer l'impact réel sur le quotidien du consommateur et sur son budget en analysant les raisons de ces éventuels écarts s'ils existent

Le tabac

Si on se penche sur le tabac et les cigarettes, le résultat est sans équivoque : la Belgique est bien moins chère. Même si les paquets contiennent une cigarette de moins, dis-neuf contre vingt en France, l’écart de prix est toujours de un à deux euros.

L’autre avantage du Plat Pays, c’est de pouvoir trouver du tabac en vrac, pratique commerciale qui n’existe pas en France. De plus, il est possible d’y trouver des seaux de tabac atteignant les quatre cents grammes, là où la limite française n’est que de quatre-vingts grammes. Le choix du consommateur français est donc clairement facilité.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle de nouvelles limitations ont été mises en place depuis septembre 2015, et ce afin de limiter les abus d’importation. Ainsi la limite de dix cartouches par personne pouvant être ramenées en France a été baissée à quatre.

Le consommateur français a donc un net avantage à se tourner vers l'importation du tabac à l'inverse du consommateur belge.

L'automobile

Le coût moyen d'une voiture est réputé moins chère en Belgique. Cela s'avère vrai, à condition de bien y regarder. Il est en effet assez difficile de trouver un même modèle entre les deux pays.

En effet, le nombre d'équipements tend à être moindre sur une voiture achetée en Belgique qu'en France, il devient alors plus difficile de juger réellement de l'écart de prix. A partir de là, tout va dépendre de l'optique du consommateur. Si son objectif est de payer le moins cher possible au détriment de tout autre condition, alors oui, cela s'avère rentable

L'achat du carburant tout aussi nuancé . On observe que l’écart de prix de l’essence entre la France et la Belgique est en légère faveur pour cette dernière. En revanche, si l’on s’intéresse au GPL, l’écart se creuse davantage, avec une différence d’environ trente centimes au litre, toujours en faveur des pompes belges.

En outre, les prix des pneus se révélaient également bien moins avantageux en France, mais cet écart s’est très largement réduit au fil des années, d’une part grâce aux baisses de prix opérées par les enseignes françaises, mais également grâce à la politique à l'échelle européenne provenant des manufactures qui visaient également à lisser les tarifs.

Le consommateur français n'a au final qu'un avantage restreint à acheter en dehors de son pays, et ce en faisant abstraction des éventuelles contraintes liées au SAV ou à l'administratif, qu'il sera nécessaire de prendre en compte à un moment ou à un autre.

L'équipement et les loisirs

Contrairement aux idées reçues, acheter des meubles en Belgique n’est réellement rentable que si l’on s’intéresse aux enseignes locales. La différence de tarif se fait clairement moins sentir au niveau des enseignes à rayonnement international,

A l'inverse, les biens culturels comme les DVD ou les jeux vidéos sont en moyenne moins chers en France, notamment en raison d'une forte concurrence sur ce domaine entre les enseignes françaises. On peut notamment enregistré des écarts de prix de plus de 30% en faveur de la France.

Le même bilan peut-être dressé pour l'électronique grand public et l’habillement, comme le montre les études de l'organisme Eurostat.

Au final, c'est ici le consommateur belge qui pourrait trouver un avantage à acheter en France.

Le tourisme et les voyages

Toujours en se basant sur les études réalisées par Eurostat, l’hotellerie et la restauraton bénéficient de tarifs plus alléchants en France

Mais à l'inverse, l’industrie du voyage française est nettement concurrencée par celle de sa voisine. Partir de Belgique est généralement bien moins cher, notamment en raison des taxes moins élevées.

Le consommateur français n'a donc pas intérêt à s'attarder dans le plat pays s'il ne veut pas engloutir ses économies pour se sustenter au cours de sa journée de shopping.

En revanche, il peut trouver intérêt à y acheter ses voyages, même en comptant le coût du déplacement supplémentaire. Une fois encore, il s'agit ici de regarder à l'économie pure et non au confort et aux prestations.

L'alimentaire et les produits du quotidien

Une fois n'est pas coutume, les études de l’organisme Eurostat démontre clairement que la France propose des tarifs sur les produits alimentaires et les boissons non alcoolisées plus avantageux.

Le prix des sucreries est plus attractif en France, il y a environ 50 centimes de différence par paquet.

Les produits de consommation courante sont également moins chers dans les supermarchés français, ainsi que la lessive, la viande, les produits d'entretien.

Cela représente des dizaines d'euros d'économies lors d'un plein de courses, pour une famille nombreuse cela peut arriver à des centaines d'euros d'économies par mois.

Les Belges représentent d'ailleurs une part significative du chiffre d'affaires des hypermarchés français. Environ 5 millions d'euros traversent la frontière chaque année.

Tableau comparatif de prix de certains produits alimentaires en France et en Belgique (source?)

L'alcool

Concernant la bière, elle est bien entendu moins chère en Belgique qu'en France, sauf concernant certaines productions françaises. On y trouve également plus de diversité, avec entre 50 centimes et 1€50 de différence consignes comprises.

Le constat est plus mitigé concernant les autres alcools, notamment le vin ou le whisky. Ces produits sont même généralement plus chers qu'en France.

En revanche, plusieurs magasins frontaliers proposent de faire le « plein » sans se ruiner comme par exemple Famiflora à Mouscron où l'on peut également acheter du tabac, des fruits et légumes, de la viande, des plantes, de la décoration et faire un tour dans l'animalerie, en jouant sur l'attractivité de leur tarif sur la bière auprès des consommateurs français.

Quelles sont les raisons de ces écarts ?

Au travers de ces différentes comparaisons, nous avons pu déjà observer plusieurs facteurs pouvant influer sur ces différences de prix comme la concurrence intra-muros sur certains marchés (facilement observable sur l'industrie du divertissement en France par exemple).

Les réglementations et politiques économiques jouent également un rôle, comme pour l'industrie du pneu pour se référer aux exemples précédents.

En outre, la France bénéficie d'un avantage au niveau des supermarchés car contrairement à nos voisins belges, nous n'avons pas une taxation sur le plastique aussi importante que chez eux. Donc les produits conditionnés sous plastique, comme l'eau, sont plus intéressants pour les clients belges.

En Belgique, l'étiquetage est multilingue et cela coûte plus cher. De plus, la TVA (21%) est plus élevée qu'en France.

Les coûts salariaux en Belgique sont 18% plus élevés qu'en France et les accises sont plus élevées.

La Belgique comprend également de nombreuses taxes n'existant pas ailleurs comme par exemple la taxe plastique évoquée plus haut.

Quels impacts sur le consommateur au final ?

Selon une étude de l’Observatoire des prix, qui a comparé plus de 60.000 biens identiques (alimentaires ou non) en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique, il ressort que, pour un même caddie, le consommateur belge doit dépenser en moyenne 11,7% de plus qu’un consommateur néerlandais, 8,6% de plus qu’un Allemand et 6,5% de plus qu’un Français. Des écarts qui n’ont d’ailleurs fait que se creuser depuis la dernière étude du même Observatoire, datant de 2011.

De plus, cela a également engendré des réglementations comme l'interdiction de pas rapporter plus de 110 litres de bières, plus de 90 litres de vin et pas plus de 800 litres de tabac par personne.

Ces limitations sont certes assez légères mais elles existent au sein d'un espace économique qui a supprimé ses frontières depuis 1999. Les écarts de prix sont donc réels et constatés. Mais sont-ils pour autant la source de réelles économies.

Un bilan en demi-teinte

Nous l'avons vu au travers de ce dossier, la réponse est moins évidente qu'il n'y paraît.

Si l'on devait résumer succinctement nos constations, il apparaît que les produits réputés chers (et surtout taxés) en France sont en effet souvent moins chers chez nos voisins belges, le tabac et l'alcool en première ligne.

Mais à l'inverse, l'alimentaire est nettement plus coûteux.

Le consommateur se voit alors contraint, si son optique est toujours de faire des économies au bas de son ticket de caisse, d'acheter certains produits de l'un ou l'autre côté de la frontière.

Ce qui représente deux, trois voire même quatre magasins différents. Cela augmente donc le nombre de déplacements donc le coût final de revient.

L'économie réalisée peut alors rapidement être engloutie par le coût du carburant utilisé ou du billet de train acheté...

En définitive, est-ce réellement rentable de traverser la frontière pour faire ses achats ?

La réponse finale tend donc à être non si l'on prend tous les éléments en compte.

Mais avec un changement d'habitude de consommation, d'achats en gros et de planification il est possible de s'y retrouver. Mais à beaucoup de contraintes s'opposent finalement peu d'avantages, particulièrement pour le consommateur français frontalier.

Pour lui le « plein » bière/tabac (majoritairement) une fois de temps en temps s'avèrent être le meilleur compromis, surtout en comparaison avec leurs compatriotes qui ne peuvent jouir d'une frontière proche.

En somme un petit bonus plus qu'une réelle alternative, mais ce n'est déjà pas si mal.

 

Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_24): de rechtbank van eerste aanleg

24 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

 

Nous vous proposons maintenant des expressions qui sont liées à un seul pays et qui sont caractéristiques de la société de ce pays. Les néerlandophones d’autres pays ne comprennent pas toujours ce dont il s’agit. Ce phénomène n’est pas spécifique au néerlandais, on le retrouve dans tous les langues parlées dans plusieurs pays.

 

Cette semaine, nous abordons un besoin qui ne peut être satisfait qu'avec une certaine organisation de la société : la justice. Ici aussi, le néerlandais des Pays-Bas est différent de celui de Belgique et du Surinam. Aujourd'hui, terminons la semaine par une expression peut-être compliquée, mais courante et que les Néerlandais ne comprennent pas forcément tout de suite :

de rechtbank van eerste aanleg

(mot à mot = le tribunal de première instance qui correspond à peu près au TGI en France ; écoutez le fichier son)

Tot maandag (à lundi)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_23): het justitiepaleis

23 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Nous vous proposons maintenant des expressions qui sont liées à un seul pays et qui sont caractéristiques de la société de ce pays. Les néerlandophones d’autres pays ne comprennent pas toujours ce dont il s’agit. Ce phénomène n’est pas spécifique au néerlandais, on le retrouve dans tous les langues parlées dans plusieurs pays.

Cette semaine, nous abordons un besoin qui ne peut être satisfait qu'avec une certaine organisation de la société : la justice. Ici aussi, le néerlandais des Pays-Bas est différent de celui de Belgique et du Surinam. Aujourd'hui, un peu d'architecture :

het justitiepaleis

(= le palais de justice ; quand on fait des recherches avec Google, ce mot est toujours associé à des noms de villes belges, jamais néerlandaises ; sans doute cela semble-t-il trop pompeux pour les Néerlandais ; écoutez le fichier son)

Tot morgen (à demain)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_22): het federaal parket

22 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Nous vous proposons maintenant des expressions qui sont liées à un seul pays et qui sont caractéristiques de la société de ce pays. Les néerlandophones d’autres pays ne comprennent pas toujours ce dont il s’agit. Ce phénomène n’est pas spécifique au néerlandais, on le retrouve dans tous les langues parlées dans plusieurs pays.

Cette semaine, nous abordons un besoin qui ne peut être satisfait qu'avec une certaine organisation de la société : la justice. Ici aussi, le néerlandais des Pays-Bas est différent de celui de Belgique et du Surinam. Aujourd'hui, n'oublions pas que la Belgique est un État fédéral et que cela se retrouve également dans l'organisation judiciaire comme avec :

het federaal parket

(= le parquet fédéral en charge des affaires ayant une ampleur qui dépasse le niveau de l'arrondissement judiciaire ; écoutez le fichier son)

Tot morgen (à demain)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_21): de procureur des Konings

21 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Nous vous proposons maintenant des expressions qui sont liées à un seul pays et qui sont caractéristiques de la société de ce pays. Les néerlandophones d’autres pays ne comprennent pas toujours ce dont il s’agit. Ce phénomène n’est pas spécifique au néerlandais, on le retrouve dans tous les langues parlées dans plusieurs pays.

Cette semaine, nous abordons un besoin qui ne peut être satisfait qu'avec une certaine organisation de la société : la justice. Ici aussi, le néerlandais des Pays-Bas est différent de celui de Belgique et du Surinam. Encore un exemple aujourd'hui :

de procureur des Konings

(le procureur du Roi ; aux Pays-Bas aussi il y a un roi, mais la fonction se dit autrement ; écoutez le fichier son)

Tot morgen (à demain)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_20): de vrederechter

20 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Nous vous proposons maintenant des expressions qui sont liées à un seul pays et qui sont caractéristiques de la société de ce pays. Les néerlandophones d’autres pays ne comprennent pas toujours ce dont il s’agit. Ce phénomène n’est pas spécifique au néerlandais, on le retrouve dans tous les langues parlées dans plusieurs pays.

Cette semaine, nous abordons un besoin qui ne peut être satisfait qu'avec une certaine organisation de la société : la justice. Ici aussi, le néerlandais des Pays-Bas est différent de celui de Belgique et du Surinam. Commençons par le bas de l'échelle :

de vrederechter

(en français de Belgique=le juge de paix ; correspond à peu près au juge d'instance en France ; écoutez le fichier son)

(source: blog seniorennet)

Tot morgen (à demain)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_17): Rusten is ook mooi

17 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Cette semaine, voyons comment les Flamands satisfont le besoin de se détendre et préparons les vacances de février (25/02 – 05/03). Aujourd'hui :

Rusten is ook mooi

(= Se reposer, c'est bien aussi; écoutez le fichier son)

Tot maandag (à lundi)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

Werkaanbieding / Offre d'emploi - été / zomer 2017

16 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #vacature

 Animateur ou Animatrice

LE CAMPING EUROPA situé au lac d’Annecy recrute pour la période du 03 juillet au 31 août animateur ou animatrice polyvalent pour s'occuper du club enfants ( 4 à 12 ans) et animer les soirées du camping. 50% de la clientèle du camping est néerlandaise.
Anglais (niveau B2)obligatoire et néerlandais.
Vous êtes positif, et souriant. Vous avez un caractère souple et agréable au contact, vous aimez rendre service, et savez travailler en équipe, vous êtes extraverti et débordant d'imagination et de motivation vous êtes le candidat(e) idéal(e).
Poste logé
horaires : 35h/semaine
Congé le samedi et dimanche matin.
début Juillet et fin aout 2017 -
Salaire : 1480 € Brut
Merci d'adresser votre candidature par mail EXCLUSIVEMENT : michele@camping-europa.com
Camping Europa
1444, route d’Albertville
74410 Saint-Jorioz
Tel 04 50 68 51 01
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_16): Wanneer is Carnaval?

16 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Cette semaine, voyons comment les Flamands satisfont le besoin de se détendre et préparons les vacances de février (25/02 – 05/03). Aujourd'hui :

Wanneer is Carnaval ?

(= C'est quand le Carnaval? ; écoutez le fichier son)

Tot morgen (à demain)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_15): Waar ga je naartoe?

15 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Cette semaine, voyons comment les Flamands satisfont le besoin de se détendre et préparons les vacances de février (25/02 – 05/03). Si à la question posée hier, vous dites « ja », on vous demandera peut-être :

Waar ga je naartoe ?

(= Où vas-tu? ; écoutez le fichier son)

Tot morgen (à demain)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_14): Ga je skiën?

14 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Nous vous proposons maintenant des expressions qui sont liées à un seul pays et qui sont caractéristiques de la société de ce pays. Les néerlandophones d’autres pays ne comprennent pas toujours ce dont il s’agit. Ce phénomène n’est pas spécifique au néerlandais, on le retrouve dans tous les langues parlées dans plusieurs pays.

Cette semaine, voyons comment les Flamands satisfont le besoin de se détendre et préparons les vacances de février (25/02 – 05/03). Aujourd'hui :

Ga je skiën ?

(= Tu vas skier ? ; écoutez le fichier son)

Tot morgen (à demain)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_13): de krokusvakantie

13 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Nous vous proposons maintenant des expressions qui sont liées à un seul pays et qui sont caractéristiques de la société de ce pays. Les néerlandophones d’autres pays ne comprennent pas toujours ce dont il s’agit. Ce phénomène n’est pas spécifique au néerlandais, on le retrouve dans tous les langues parlées dans plusieurs pays.

Cette semaine, voyons comment les Flamands satisfont le besoin de se détendre et préparons les vacances de février (25/02 – 05/03) :

de krokusvakantie

(encore un mot presqu'inconnu aux Pays-Bas ; écoutez le fichier son)

Tot morgen (à demain)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_10): de driewieler

10 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Nous vous proposons maintenant des expressions qui sont liées à un seul pays et qui sont caractéristiques de la société de ce pays. Les néerlandophones d’autres pays ne comprennent pas toujours ce dont il s’agit. Ce phénomène n’est pas spécifique au néerlandais, on le retrouve dans tous les langues parlées dans plusieurs pays.

Cette semaine, nous occupons de la nécessité de se déplacer. Avec la population qui ne cesse de vieillir, voici peut-être le véhicule du futur (qui permet aussi de faire de l'exercice et d'éviter les chutes) :

de driewieler

(= le tricycle; écoutez le fichier son)

Tot maandag (à lundi)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_09): de file

9 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Nous vous proposons maintenant des expressions qui sont liées à un seul pays et qui sont caractéristiques de la société de ce pays. Les néerlandophones d’autres pays ne comprennent pas toujours ce dont il s’agit. Ce phénomène n’est pas spécifique au néerlandais, on le retrouve dans tous les langues parlées dans plusieurs pays.

Cette semaine, nous occupons de la nécessité de se déplacer. Le fait de devoir se déplacement peut être lié à des désagréments, comme quand on se trouve dans...

de file

(= le bouchon ; écoutez le fichier son)

Tot morgen (à demain)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_08): het paard

8 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Nous vous proposons maintenant des expressions qui sont liées à un seul pays et qui sont caractéristiques de la société de ce pays. Les néerlandophones d’autres pays ne comprennent pas toujours ce dont il s’agit. Ce phénomène n’est pas spécifique au néerlandais, on le retrouve dans tous les langues parlées dans plusieurs pays.

Cette semaine, nous occupons de la nécessité de se déplacer. Si on réfère à l'histoire, le moyen de transport le plus courant a été :

het paard

(regardez la photo prise à Bruges dimanche dernier et écoutez le fichier son)

Tot morgen (à demain)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

Offre d'emploi / Werkaanbieding

7 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #vacature

Chers tous,
Dag allemaal
Un ancien étudiant de Langues étrangères appliquées nous signale une offre d'emploi avec néerlandais
Een oud student van Talen en Bedrijfskunde maakt ons op deze advertentie attent (Nederlands vereist):
 
 
Bien à vous
Vriendelijke groeten
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_07): de NMBS

7 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Nous vous proposons maintenant des expressions qui sont liées à un seul pays et qui sont caractéristiques de la société de ce pays. Les néerlandophones d’autres pays ne comprennent pas toujours ce dont il s’agit. Ce phénomène n’est pas spécifique au néerlandais, on le retrouve dans tous les langues parlées dans plusieurs pays.

Cette semaine, nous occupons de la nécessité de se déplacer. On peut aussi prendre le train. Les Néerlandais ne savent peut-être pas ce que veut dire :

de NMBS

(= la SNCB ; écoutez le fichier son)

Tot morgen (à demain)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2015_02_06): zeventig

6 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Nous vous proposons maintenant des expressions qui sont liées à un seul pays et qui sont caractéristiques de la société de ce pays. Les néerlandophones d’autres pays ne comprennent pas toujours ce dont il s’agit. Ce phénomène n’est pas spécifique au néerlandais, on le retrouve dans tous les langues parlées dans plusieurs pays.

Cette semaine, nous nous occupons de la nécessité de se déplacer. Une chose importante à savoir est par exemple la vitesse maximale sur les routes. Le chiffre à retenir en Flandre belge, c'est :

zeventig

(écoutez le fichier son)

Tot morgen (à demain)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

L'instant néerlandais du jour (2017_02_03): de provincie West-Vlaanderen

3 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #Instant néerlandais du jour

Bonjour (Goeiemorgen),

Cinq fois par semaine (du lundi au vendredi) nous vous proposons l'instant néerlandais du jour: une remarque, un mot, une expression, une information pour découvrir la langue officielle de nos voisins immédiats (à quelques km de Lille).

Nous vous proposons maintenant des expressions qui sont liées à un seul pays et qui sont caractéristiques de la société de ce pays. Les néerlandophones d’autres pays ne comprennent pas toujours ce dont il s’agit. Ce phénomène n’est pas spécifique au néerlandais, on le retrouve dans tous les langues parlées dans plusieurs pays.

En Belgique, il y a aussi des provinces qui seraient à l'origine des départements du temps de l'invasion par les Français. La plus proche de nous c'est :

de provincie West-Vlaanderen

(= la province de Flandre Occidentale; écoutez le fichier son)

 

Tot morgen (à demain)

Les amis du néerlandais

 

PS: N'hésitez pas à faire suivre le message

Nous sommes sur www.amisduneerlandais.org, mais aussi sur Twitter et sur la page Facebook Lea Neerlandais

 
Lire la suite

Une offre d'emploi!

2 Février 2017 , Rédigé par Les amis du néerlandais - Vrienden van het Nederlands Publié dans #vacature

Cliquez donc sur le lien suivant:

http://www.cfci.nl/nl/werk-stage/werk/country-business-developer-belgium-vie/

Merci à Martin Gramling

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>